lundi 18 juillet 2016

Sitges / Sant Pere de Ribes - Kafka´s Castle - Ricardo Bofill

Sitges / Sant Pere de Ribes (Barcelona) - Kafka´s Castle - Résidence
Architecte: Ricardo Bofill, Taller de Arquitectura
Construction: 1968

photos 1968: Ricardo Bofill (http://www.ricardobofill.com/)
photos 2015: Tony Crazeekid

Sitges / Sant Pere de Ribes (Barcelona) - Kafka´s Castle - Résidence  Architecte: Ricardo Bofill, Taller de Arquitectura  Construction: 1968



Sitges / Sant Pere de Ribes (Barcelona) - Kafka´s Castle - Résidence  Architecte: Ricardo Bofill, Taller de Arquitectura  Construction: 1968



Sitges / Sant Pere de Ribes (Barcelona) - Kafka´s Castle - Résidence  Architecte: Ricardo Bofill, Taller de Arquitectura  Construction: 1968



Sitges / Sant Pere de Ribes (Barcelona) - Kafka´s Castle - Résidence  Architecte: Ricardo Bofill, Taller de Arquitectura  Construction: 1968



Sitges / Sant Pere de Ribes (Barcelona) - Kafka´s Castle - Résidence  Architecte: Ricardo Bofill, Taller de Arquitectura  Construction: 1968



Sitges / Sant Pere de Ribes (Barcelona) - Kafka´s Castle - Résidence  Architecte: Ricardo Bofill, Taller de Arquitectura  Construction: 1968



Sitges / Sant Pere de Ribes (Barcelona) - Kafka´s Castle - Résidence  Architecte: Ricardo Bofill, Taller de Arquitectura  Construction: 1968



Sitges / Sant Pere de Ribes (Barcelona) - Kafka´s Castle - Résidence  Architecte: Ricardo Bofill, Taller de Arquitectura  Construction: 1968



Sitges / Sant Pere de Ribes (Barcelona) - Kafka´s Castle - Résidence  Architecte: Ricardo Bofill, Taller de Arquitectura  Construction: 1968



Sitges / Sant Pere de Ribes (Barcelona) - Kafka´s Castle - Résidence  Architecte: Ricardo Bofill, Taller de Arquitectura  Construction: 1968



Sitges / Sant Pere de Ribes (Barcelona) - Kafka´s Castle - Résidence  Architecte: Ricardo Bofill, Taller de Arquitectura  Construction: 1968



Sitges / Sant Pere de Ribes (Barcelona) - Kafka´s Castle - Résidence  Architecte: Ricardo Bofill, Taller de Arquitectura  Construction: 1968



Sitges / Sant Pere de Ribes (Barcelona) - Kafka´s Castle - Résidence  Architecte: Ricardo Bofill, Taller de Arquitectura  Construction: 1968



Sitges / Sant Pere de Ribes (Barcelona) - Kafka´s Castle - Résidence  Architecte: Ricardo Bofill, Taller de Arquitectura  Construction: 1968



Sitges / Sant Pere de Ribes (Barcelona) - Kafka´s Castle - Résidence  Architecte: Ricardo Bofill, Taller de Arquitectura  Construction: 1968



Sitges / Sant Pere de Ribes (Barcelona) - Kafka´s Castle - Résidence  Architecte: Ricardo Bofill, Taller de Arquitectura  Construction: 1968



Sitges / Sant Pere de Ribes (Barcelona) - Kafka´s Castle - Résidence  Architecte: Ricardo Bofill, Taller de Arquitectura  Construction: 1968



Sitges / Sant Pere de Ribes (Barcelona) - Kafka´s Castle - Résidence  Architecte: Ricardo Bofill, Taller de Arquitectura  Construction: 1968



Sitges / Sant Pere de Ribes (Barcelona) - Kafka´s Castle - Résidence  Architecte: Ricardo Bofill, Taller de Arquitectura  Construction: 1968



Sitges / Sant Pere de Ribes (Barcelona) - Kafka´s Castle - Résidence  Architecte: Ricardo Bofill, Taller de Arquitectura  Construction: 1968



Sitges / Sant Pere de Ribes (Barcelona) - Kafka´s Castle - Résidence  Architecte: Ricardo Bofill, Taller de Arquitectura  Construction: 1968



Sitges / Sant Pere de Ribes (Barcelona) - Kafka´s Castle - Résidence  Architecte: Ricardo Bofill, Taller de Arquitectura  Construction: 1968


Castillo de Kafka
Castillo de Kafka
Castillo de Kafka

lundi 11 juillet 2016

Sarcelles - Appartement Famille Garrault - Garrault-Delord

Sarcelles - Appartement Jean-Pierre et Maryvonne Garrault
Décoration: Garrault-Delord: Henri Delord, Jean-Pierre Garrault
Création: 1972

La maison de Henri Delord à Chantilly ici:
http://astudejaoublie.blogspot.fr/2014/07/chantilly-maison-dhenri-delord-garrault.html

Sarcelles - Appartement Jean-Pierre et Maryvonne Garrault  Décoration: Garrault-Delord: Henri Delord, Jean-Pierre Garrault  Création: 1972   La maison d'Henri Delord à Chantilly


Le Journal de la Maison - Reportage Marion Perraud, Photos Denis Dufau - 1972

Dans notre précédent numéro, nous vous avons présenté la maison de Henri et Michèle Delord, toute en lignes et en couleurs. Aujourd'hui voici l'appartement de Jean-Pierre et Maryvonne Garrault, leurs associés. Bien sûr, la parenté de style entre la villa et l'appartement saute aux yeux : mêmes graphismes recherchés, mêmes couleurs éclatantes, même goût des meubles simples et bien dessinés. Mais Jean-Pierre Garrault a su jouer de ces graphismes pour agrandir son appartement en y créant des perspectives.
En entrant chez lui on de-vine sa formation de peintre reconverti au design. 




Sarcelles - Appartement Jean-Pierre et Maryvonne Garrault  Décoration: Garrault-Delord: Henri Delord, Jean-Pierre Garrault  Création: 1972   La maison d'Henri Delord à Chantilly




Jean-Pierre et Maryvonne Garrault ont choisi d'habiter le nouveau Sarcelles. On est d'ailleurs surpris lorsqu'on pénètre dans leur quartier aux petits immeubles soignés et gais, aux rues tracées au cordeau, animées par des parterres de fleurs et de gazon. Où est donc la ville-enfer, l'univers concentrationnaire dont Sarcelles évoquait irrésistible-ment l'image ? En fait, Sarcelles a grandi et, on peut le dire, souvent bien vieilli. 
L'appartement comporte cinq pièces dont la cuisine qui tient lieu aussi de salle à manger.



Sarcelles - Appartement Jean-Pierre et Maryvonne Garrault  Décoration: Garrault-Delord: Henri Delord, Jean-Pierre Garrault  Création: 1972   La maison d'Henri Delord à Chantilly




Sur le séjour, s'ouvre la cuisine. Au premier plan se trouve le coin proprement ménager avec tous les appareils. Quant au coin repas il se trouve au fond de la cuisine, près de la fenêtre, surélevé par une estrade de bois peinte en rouge. C'est une bonne solution à adopter pour les cuisines des immeubles modernes, souvent trop grandes pour un simple usage ménager. Les couleurs adoptées, l'estrade et les graphismes oui courent le long du mur indiquent bien la délimitation des deux zones. Aux fenêtres des stores en tissu et autour de la table, seul élément ancien de la maison, des chaises en plastique blanc. Les multiples du mur sont en plastique thermo-formé (édition Chabrières). 
Un couloir bleu animé par des graphismes très dynamiques noirs, blancs et jaunes, dessert les chambres.




Sarcelles - Appartement Jean-Pierre et Maryvonne Garrault  Décoration: Garrault-Delord: Henri Delord, Jean-Pierre Garrault  Création: 1972   La maison d'Henri Delord à Chantilly



Sarcelles - Appartement Jean-Pierre et Maryvonne Garrault  Décoration: Garrault-Delord: Henri Delord, Jean-Pierre Garrault  Création: 1972   La maison d'Henri Delord à Chantilly



La chambre d'enfant est à dominante blanche et rouge. Le sol a été garni de Borg blanc, qui est une sorte de peluche moelleuse très douce aux pieds. Le long de la fenêtre équipée de stores en tissu, on a fixé une planche en formica qui sert de bureau et de lieu de jeu à Julie Garrault. Dessous on a fixé une tringle où sont accrochées bien visibles, les ravissantes tenues de Julie. Le lit tout en mousse, est garni de vinyl rouge et blanc...



Sarcelles - Appartement Jean-Pierre et Maryvonne Garrault  Décoration: Garrault-Delord: Henri Delord, Jean-Pierre Garrault  Création: 1972   La maison d'Henri Delord à Chantilly



Sarcelles - Appartement Jean-Pierre et Maryvonne Garrault  Décoration: Garrault-Delord: Henri Delord, Jean-Pierre Garrault  Création: 1972   La maison d'Henri Delord à Chantilly



Sarcelles - Appartement Jean-Pierre et Maryvonne Garrault  Décoration: Garrault-Delord: Henri Delord, Jean-Pierre Garrault  Création: 1972   La maison d'Henri Delord à Chantilly




Le séjour lui-même n'est pas très grand, c'est pourquoi on a évité de trop le charger et on s'est servi de l'ouverture sur le balcon pour agrandir la perspective. 
Juste devant, un jardin d'hiver est constitué par de somptueux cactus. Le plafond a été laqué en brun tête de nègre. L'effet de reflet des meubles sur cette laque (un canapé à éléments recouverts de griffine blanche, création Garrault et Delord, et un siège relax recouvert de tissu de laine), donne une quatrième dimension à la pièce. Le sol est recouvert de moquette également tête de nègre. Quant aux murs, ils sont laqués blanc et les baies vitrées protégées par un store à lamelles blanches. L'éclairage, tout comme chez Delord, est assuré par des spots, coulissant sur un rail fixé sur une colonne (qui est en fait un tube de canalisation gainé d'adhésif imitation marbre). Des taches de couleurs vives sont fournies par le tapis (création Garrault-Delord) et une vaste composition murale, en formica et adhésif, exposée au musée d'art moderne en 1971. Au mur un masque africain originaire de Côte d'Ivoire et une œuvre du maître de maison. 




Sarcelles - Appartement Jean-Pierre et Maryvonne Garrault  Décoration: Garrault-Delord: Henri Delord, Jean-Pierre Garrault  Création: 1972   La maison d'Henri Delord à Chantilly



Sarcelles - Appartement Jean-Pierre et Maryvonne Garrault  Décoration: Garrault-Delord: Henri Delord, Jean-Pierre Garrault  Création: 1972   La maison d'Henri Delord à Chantilly



dimanche 3 juillet 2016

Paris - Res. Choisy Renaissance - Novarina, Gianferrari

Paris - 13ème - Résidence Choisy Renaissance
Architecte: Maurice Novarina
Mosaïque: Charles Gianferrari
Construction: 1968

Paris - 13ème - Résidence Choisy Renaissance  Architecte: Maurice Novarina  Mosaïque: Charles Gianferrari  Construction: 1968



Paris - 13ème - Résidence Choisy Renaissance  Architecte: Maurice Novarina  Mosaïque: Charles Gianferrari  Construction: 1968



Paris - 13ème - Résidence Choisy Renaissance  Architecte: Maurice Novarina  Mosaïque: Charles Gianferrari  Construction: 1968



Paris - 13ème - Résidence Choisy Renaissance  Architecte: Maurice Novarina  Mosaïque: Charles Gianferrari  Construction: 1968



Paris - 13ème - Résidence Choisy Renaissance  Architecte: Maurice Novarina  Mosaïque: Charles Gianferrari  Construction: 1968



Paris - 13ème - Résidence Choisy Renaissance  Architecte: Maurice Novarina  Mosaïque: Charles Gianferrari  Construction: 1968



Paris - 13ème - Résidence Choisy Renaissance  Architecte: Maurice Novarina  Mosaïque: Charles Gianferrari  Construction: 1968



Paris - 13ème - Résidence Choisy Renaissance  Architecte: Maurice Novarina  Mosaïque: Charles Gianferrari  Construction: 1968



Paris - 13ème - Résidence Choisy Renaissance  Architecte: Maurice Novarina  Mosaïque: Charles Gianferrari  Construction: 1968



Paris - 13ème - Résidence Choisy Renaissance  Architecte: Maurice Novarina  Mosaïque: Charles Gianferrari  Construction: 1968



lundi 27 juin 2016

Vitry-sur-Seine - La Boule - sculpture/horloge - P. Székely

Vitry-sur-Seine - La Boule, Horloge - Square de l'Horloge
Sculpteur: Pierre Székely
Projet / réalisation: 1972 - 1974
détruite

Vitry-sur-Seine - La Boule, Horloge - Square de l'Horloge  Sculpteur: Pierre Székely  Projet / réalisation: 1972 - 1974  détruite



Vitry-sur-Seine - La Boule, Horloge - Square de l'Horloge  Sculpteur: Pierre Székely  Projet / réalisation: 1972 - 1974  détruite


L'Heure en Boule - Keystone - 19/08/1976
Cette immense boule bicolore qui orne depuis peu le square d'une cité d'habitation de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) n'est pas un quelconque ovni venu de l'espace, mais une horloge.
La grande sphère; bleu et rouge, contient le mécanisme et tourne sur elle-même tandis que la petite boule blanche marque l'heure en passant devant des cônes chiffrés situés à la base de l'ensemble. 




Vitry-sur-Seine - La Boule, Horloge - Square de l'Horloge  Sculpteur: Pierre Székely  Projet / réalisation: 1972 - 1974  détruite



Vitry-sur-Seine - La Boule, Horloge - Square de l'Horloge  Sculpteur: Pierre Székely  Projet / réalisation: 1972 - 1974  détruite





Horloge Biologique - 1998
Une première Horloge de Szekely en résine avait été érigée en 1975. Mais trop fragile, elle n'a pas résisté au temps ; la commune a de nouveau fait appel à l'artiste pour en concevoir une autre version. Il s'appuie cette fois-ci sur un granit du Trégor. (texte et photo:  http://www.vitry94.fr/)

lundi 20 juin 2016

Paris - Maison-atelier Ozenfant - Le Corbusier, P. Jeanneret

Paris - 14ème - Maison-atelier du peintre Amédée Ozenfant
Architectes: Le Corbusier, Pierre Jeanneret
Construction: 1923

Paris - 14ème - Maison-atelier du peintre Amédée Ozenfant  Architecte: Le Corbusier  Construction: 1922



Paris - 14ème - Maison-atelier du peintre Amédée Ozenfant  Architecte: Le Corbusier  Construction: 1922



Paris - 14ème - Maison-atelier du peintre Amédée Ozenfant  Architecte: Le Corbusier  Construction: 1922

Le toit industriel a aujourd'hui été transformé en toit-terrasse.



Paris - 14ème - Maison-atelier du peintre Amédée Ozenfant  Architecte: Le Corbusier  Construction: 1922



Paris - 14ème - Maison-atelier du peintre Amédée Ozenfant  Architecte: Le Corbusier  Construction: 1922



Paris - 14ème - Maison-atelier du peintre Amédée Ozenfant  Architecte: Le Corbusier  Construction: 1922



Paris - 14ème - Maison-atelier du peintre Amédée Ozenfant  Architecte: Le Corbusier  Construction: 1922



Paris - 14ème - Maison-atelier du peintre Amédée Ozenfant  Architecte: Le Corbusier  Construction: 1922



Paris - 14ème - Maison-atelier du peintre Amédée Ozenfant  Architecte: Le Corbusier  Construction: 1922

Amédée Ozenfant, Le Pichet Blanc - 1926



Paris - 14ème - Maison-atelier du peintre Amédée Ozenfant  Architecte: Le Corbusier  Construction: 1922



Paris - 14ème - Maison-atelier du peintre Amédée Ozenfant  Architecte: Le Corbusier  Construction: 1922



Paris - 14ème - Maison-atelier du peintre Amédée Ozenfant  Architecte: Le Corbusier  Construction: 1922



Paris - 14ème - Maison-atelier du peintre Amédée Ozenfant  Architecte: Le Corbusier  Construction: 1922



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...