samedi 10 décembre 2011

jeudi 8 décembre 2011

Créteil - Quartier de la Brèche - J. Faugeron

Creteil - Quartier de la Brèche
Architecte: Jean Faugeron
Construction: vers 1970

Créteil - Quartier de la Brèche  Architecte: Jean Faugeron   Construction: vers 1970
carte postale Yvon

Créteil - Quartier de la Brèche  Architecte: Jean Faugeron   Construction: vers 1970

Créteil - Quartier de la Brèche  Architecte: Jean Faugeron   Construction: vers 1970

Port Barcares - Aire de jeux - Cité Lacaustre Nautica

Port Barcarès - Jeux d'enfants - Cité Lacaustre Nautica

Port Barcarès - Jeux d'enfants - Cité Lacaustre Nautica
carte postale: Editions S. Audumares

mardi 6 décembre 2011

Lyon - Gare Lyon-Perrache - René Gagès

Lyon - Gare Lyon-Perrache
Architectes: René Gagès, Guy Vanderaa, Jacques Rey
Ingénieurs: Jean Prouvé, Léon Pétroff, Louis Fruitet
Lustre:  Jean-Pierre Vincent
Construction: 1972 - 1976

La gare ferroviaire de Perrache fut construite à partir de 1855 par l'architecte François-Alexis Cendrier et fut inaugurée le 2 juin 1857.

Dans les années 1970, un centre d'échange est construit au nord de la gare selon les plans de l'architecte moderniste René Gagès, afin d'accueillir les véhicules des voyageurs, de nombreuses lignes de bus, et le terminus de la ligne A du métro dont la station est inaugurée le 2 mai 1978

Lyon - Gare Lyon-Perrache  Architecte: René Gagès

Lyon - Gare Lyon-Perrache  Architecte: René Gagès
carte postale Cim.

Lyon - Gare Lyon-Perrache  Architecte: René Gagès

Lyon - Gare Lyon-Perrache  Architecte: René Gagès

Lyon - Gare Lyon-Perrache  Architecte: René Gagès

Lyon - Gare Lyon-Perrache  Architecte: René Gagès

Lyon - Gare Lyon-Perrache  Architecte: René Gagès

Lyon - Gare Lyon-Perrache - René Gagès

Boulogne-Billancourt - Mur

Boulogne-Billancourt - avenue André Morizet


Créteil - Les Choux - Maisons-fleurs - Gérard Grandval

Créteil - Les Choux - Dalhia - Epis de maïs - Maisons-fleurs
Architecte: Gérard Grandval
Dessin des balcons: Maurice Calka
Construction: 1969 - 1974.

 Créteil - Les Choux - Dalhia - Epis de maïs - Maisons-fleurs Architecte: Gérard Grandval Construction: 1969 à 1974.

Les Choux de Créteil (Val-de-Marne), aussi appelés les « épis de maïs », sont un grand ensemble architectural créé par Gérard Grandval. Il a reçu le label « Patrimoine du XXe siècle » du ministère de la Culture.

Dix tours rondes de 15 étages constituent l'élément essentiel de ce grand ensemble. Leur forme, semblable à un chou-fleur en raison des balcons, donne son surnom, à ce quartier. Ces balcons, dans l’idée de l’architecte, étaient destinés à être végétalisés, ce qui auraient modifié l’aspect extérieur des immeubles support de jardins, au gré des saisons.




 Créteil - Les Choux - Dalhia - Epis de maïs - Maisons-fleurs Architecte: Gérard Grandval Construction: 1969 à 1974.
carte postale Raymon.


On Construit 15 maisons-fleurs à Créteil
article de 1965 - Elle

Inventer des maison-fleurs, c'est difficile. Convaincre des financiers, des entrepreneurs, des commissions municipales, des architectes officiels qu'il faut planter quinze maisons-fleurs au cœur d'une banlieue sans histoire, c'est un miracle. C'est fait.
Il y a eu un miracle à Créteil. Dans quelques mois, les premiers pétales de gigantesques dahlias de béton vont sortir de terre. Le magicien: un architecte accablé de diplômes (dont un Grand Prix de Rome) mais qui s'est fait un devoir d'oublier très vite ce qu'on lui avait appris aux Beaux-Arts.


 Créteil - Les Choux - Dalhia - Epis de maïs - Maisons-fleurs Architecte: Gérard Grandval Construction: 1969 à 1974.

Gerard Grandval est notamment l'inventeur des maisons-coquilles, cylindres de polyester, qu'on monte en trois jours et qu'on plantesur pilotis n'importe où ; et des bureaux - cocons, cellules multicolores disposées comme d'énormes cubes de plastique dans un local clos. Le bureau directorial est un cube comme les autres mais en Plexiglas : les murs, les tables, les telephones sont transparents. Dans le bureau-aquarium, le patron voit tout et tous voient le patron.


 Créteil - Les Choux - Dalhia - Epis de maïs - Maisons-fleurs Architecte: Gérard Grandval Construction: 1969 à 1974.

Les immeubles-fleurs de Créteil sont, à premiere vue, encore plus fous que les bureaux-cocons, l'aquarium directorial et les villas-cylindres.
Imaginez une sorte de monstrueux dahlia de 50 metres de diametre sur 15 metres de haut. Au centre de la fleur. Sur les trois premiers étages : une rampe-parking où sont garées les voitures des locataires. Ascenseurs et escaliers partant de chacun de ces trois premiers étages (en vocabulaire architectural "niveau") desservent l'ensemble. Au-dessus de ce silo à voitures, une terrasse, un jardin suspendu, des arbres, de vraies fleurs.


 Créteil - Les Choux - Dalhia - Epis de maïs - Maisons-fleurs Architecte: Gérard Grandval Construction: 1969 à 1974.

Contre la ville-casier.
Autour du garage en rond, formant une vaste couronne : les appartements. Tous, à l'exception de quelques chambres donnant sur l’extérieur. Tous, sans exception, sont équipés d'un balcon-pétale, vaste coquille de béton atteignant presque deux mètres dans sa plus grande hauteur et cinquante centimètre à ses extrémités. Cette disposition insolite mais très étudiée permet à l'occupant de l'immeuble-fleur d'avoir, à droite et à gauche de son balcon, une vue sur la ville et, au centre, une sorte d'oasis isolée et protégée de l’extérieur.
A l'abri de son pétale, le locataire des maisons-dalhia vivra comme dans un jardin d'hiver à ciel ouvert.


 Créteil - Les Choux - Dalhia - Epis de maïs - Maisons-fleurs Architecte: Gérard Grandval Construction: 1969 à 1974.
Carte postale Edition Abeille.


Pourquoi des maisons-fleurs, des cités-fleurs ? Gérard Grandval répond:

Parce que les villes-casiers sont sinistres. J'appelle villes-casiers ces ensembles cubiques, rectilignes, bien propres, sans mystère.
La fleur, c'est l'anti-cube. On m'a dit que mes immeubles-dahlias ressemblaient plutot à des choux. Je n'ai rien contre les choux. Je préfére les maisons-choux à ces grosses masses perpendiculaires betes et fades.
Il faut construire flou et fou, végétal et mouvant.
I faut surtout se méfier du fonctionnel. Le fonctionnel est sans cesse démenti. Saint-Tropez, c'est célèbre, non ? Eh bien, c'est un port de pécheurs parfaitement anti-fonctionnel. Et Megève ? C'est un village savoyard pas plus fonctionnel que saint-Tropez.

 Créteil - Les Choux - Dalhia - Epis de maïs - Maisons-fleurs Architecte: Gérard Grandval Construction: 1969 à 1974.

Aujourd'hui, il est facile de faire de l'anti-cube, de l'anti-casier. Faire beau ne coute pas plus cher que faire laid.
Pourquoi s'obstine-t-on alors à construire "cube" au lieu de construire "fleur" ?
Parce que c'est plus facile et plus simple. Et puis aussi parce qu'on a oublié ou qu'on méprise ce vieux génie latin qu'on appelle le lyrisme.



 Créteil - Les Choux - Dalhia - Epis de maïs - Maisons-fleurs Architecte: Gérard Grandval Construction: 1969 à 1974.




Extrait de "La Ville bidon" ou "La Décharge" film de Jacques Baratier - 1975









 Créteil - Les Choux - Dalhia - Epis de maïs - Maisons-fleurs Architecte: Gérard Grandval Construction: 1969 à 1974.






















 Le Girafogire, créé par Jacques Carelman pour Art Ur. Carte postale CIM.

 


 Créteil - Les Choux - Dalhia - Epis de maïs - Maisons-fleurs Architecte: Gérard Grandval Construction: 1969 à 1974.

Livrés en mai 1974, ces immeubles sont nommés « Les Epis de Maïs ». Le groupe d’habitations quant à lui est baptisé « Cité du 21ème siècle ». Néanmoins, la crise économique n’aidant pas, ces habitations - qui suscitent plus le scandale que la curiosité - rencontrent des difficultés pour se vendre. En février 1976, 300 logements restent à commercialiser. Une campagne publicitaire choc sur « les choux » pour relancer les ventes donnera définitivement ce nom à ces immeubles. (PSS)


 Créteil - Les Choux - Dalhia - Epis de maïs - Maisons-fleurs Architecte: Gérard Grandval Construction: 1969 à 1974.




Créteil - Les Choux - Dalhia - Epis de maïs - Maisons-fleurs  Architecte: Gérard Grandval  Construction: 1969 à 1974.

photo: Jours de France - Février 1973


lundi 5 décembre 2011

Alfortville - Maternelle Louise Michel

Alfortville - Ecole maternelle Louise Michel

carte postale Cim.

Alfortville - Chaufferie - 1966 - P. Raymond et J. Robert

Alfortville - Chaufferie rue Etienne Dolet.
Architectes: Pierre Raymond et Jacques Robert
Construction: 1966
Détruite !

Alfortville - Chaufferie rue Etienne Dolet.  Architectes: Pierre Raymond et Jacques Robert  Construction: 1966



Alfortville - Chaufferie rue Etienne Dolet.  Architectes: Pierre Raymond et Jacques Robert  Construction: 1966

Alfortville - Chaufferie rue Etienne Dolet.  Architectes: Pierre Raymond et Jacques Robert  Construction: 1966

Alfortville - Chaufferie rue Etienne Dolet.  Architectes: Pierre Raymond et Jacques Robert  Construction: 1966
L'emploi d'une charpente en lamellé collé a permis de créer un volume de forme elliptique, à petit axe vertical.
Le diamètre varie de 18,20 m au sol à 23 m au point le plus large. La hauteur à la clé est de 9 m.
Onze demi-arcs verticaux sont reçus en tete sur un anneau circulaire de 3 m de diamètre. Ils sont relies entre eux par deux ceintures circulaires qui assurent la rigidité de l'ensemble.
Entre ces demis-arcs et parallèlement à eux, sont disposés des chevrons où la coque de couverture a été clouée. (texte et photo: Guide d'Architecture contemporaine en France)

Alfortville - Chaufferie rue Etienne Dolet.  Architectes: Pierre Raymond et Jacques Robert  Construction: 1966

La chaufferie en 1969 - carte postale Cim.

carte postale Raymon.

dimanche 4 décembre 2011

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...