vendredi 4 janvier 2013

Paris - Groupe scolaire Sainte Jeanne-Elisabeth

Paris 7ème - Groupe scolaire Sainte Jeanne-Elisabeth
Architecte: ?
Construction: 1974

Paris 7ème - Groupe scolaire Sainte Jeanne-Elisabeth  Architecte: ?  Construction: 1974


Paris 7ème - Groupe scolaire Sainte Jeanne-Elisabeth  Architecte: ?  Construction: 1974


Paris 7ème - Groupe scolaire Sainte Jeanne-Elisabeth  Architecte: ?  Construction: 1974


Paris 7ème - Groupe scolaire Sainte Jeanne-Elisabeth  Architecte: ?  Construction: 1974


mercredi 2 janvier 2013

Paris - Mémorial de la déportation - 1962 - G.H Pingusson

Paris 4ème - Mémorial de la déportation
Architecte: Georges-Henri Pingusson
Construction: 1962

Paris 4ème - Mémorial de la déportation  Architecte: Georges-Henri Pingusson  Construction: 1962
... Il ne convenait pas de construire un temple de victoire mais un refuge dans le silence et l'obscurité. Ainsi le mémorial de la déportation devait sans effets théatraux, sans emphase, rappeler la mort lente de plus de deux cent mille déportés dans les camps nazis ; d'où l'idée d'une crypte, d'une tombe,d'une architecture repliée sur elle-même dans la puissance de la terre .
Il fallait d'abord accueillir le visiteur, lui laisser le temps de s'éloigner de la rue et du bruit, puis le placer hors du cadre familier de la ville ; les quais, les arbres, les tours de Notre-Dame ; tout cet environ pourtant noble devait s'effacer pour qu'au-dessus de lui se révèle seul présent , cerné par les murs de la fosse profonde où il était descendu, le ciel.

Paris 4ème - Mémorial de la déportation  Architecte: Georges-Henri Pingusson  Construction: 1962













Une seule issue s'ouvre sur les eaux de la Seine qui viennent battre derrière une grille puissante. Tout suggère l'emprisonnement et l'impossible évasion ; dans ce vide ne subsitent que ces deux présences éternelles et sans cesse renouvelées : le ciel et l'eau .

Paris 4ème - Mémorial de la déportation  Architecte: Georges-Henri Pingusson  Construction: 1962


Paris 4ème - Mémorial de la déportation  Architecte: Georges-Henri Pingusson  Construction: 1962



A l'opposé, la tombe creusée dans la terre où veille le feu du souvenir. Faisant retour sur ses pas, le visiteur peut alors entrer entre deux lourds pylônes dans cette crypte dont la masse énorme de béton fait de toutes les pierres de France, l'oppresse de son poids.

Paris 4ème - Mémorial de la déportation  Architecte: Georges-Henri Pingusson  Construction: 1962


Paris 4ème - Mémorial de la déportation  Architecte: Georges-Henri Pingusson  Construction: 1962




Paris 4ème - Mémorial de la déportation  Architecte: Georges-Henri Pingusson  Construction: 1962


Cette tombe est placée dans l'axe du monument, à l'entrée d'une longue galerie dont les parois sont constituées par autant de lumières que de déportés morts dans les camps. 200 000 bâtonnets de verre luisent doucement dans la pénombre de la galerie, comme dans une chapelle ardente ; à son extrémité brûle une flamme jour et nuit.

Paris 4ème - Mémorial de la déportation  Architecte: Georges-Henri Pingusson  Construction: 1962


De part et d'autre de la rotonde centrale, dans deux galeries transverses, des niches reçoivent les cendres des crématoires et la terre des 15 camps ; s'y ouvrent aussi des cellules de prisons vides évoquant le passage, l'étape obligée des déportés.
Sur les murs sont écrits et gravés quelques'uns des plus beaux cris de douleur, de révolte ou d'amour jaillis du coeur de ceux qui ont souffert avec eux. Cette crypte n'est pas faite pour des foules nombreuses, mais pour le visiteur solitaire qui viendra y méditer, y apporter sa pierre de deuil et de fidélité.

G.H Pingusson

Paris 4ème - Mémorial de la déportation  Architecte: Georges-Henri Pingusson  Construction: 1962



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...