lundi 10 mars 2014

Calanque 2000 - Maison en platre 1971 - Jean Balladur

Calanque 2000 - Maison expérimentale en plâtre - Foire de Paris 71.
Architectes: Jean Balladur, A. Crivelli.
Architecture d'interieur: A. Crivelli, J.A. Luzeau.
Décoration: Madeleine De Lamotte, magazine Marie-France.
Réalisation: Syndicat National des Industries du Plâtre.
Construction: 1971



Banc "Karussel" par Elsie Crawford (Édition Sintoform), à droite la "Sphère d'Isolement" de Maurice-Claude Vidili (éditée par les Plastiques de Bourgogne).



Calanque 2000 - Maison expérimentale en plâtre - Foire de Paris 71.  Architectes: Jean Balladur, A. Crivelli.  Architecture d'interieur: A. Crivelli, J.A. Luzeau.  Décoration: Madeleine De Lamotte, magazine Marie-France.  Réalisation: Syndicat National des Industries du Plâtre.  Construction: 1971

Calanque 2000! La maison révolutionnaire - Marie-France Mai 1971

Une maison révolutionnaire, oui! et pourtant pas une expérience d'avant-garde : vous pourrez la construire demain. Pas une recherche pour l'effet : sa forme, ses aménagements, aussi nouveaux qu'ils vous paraîtront, sont nés logiquement de l'étude de la vie pratique, confortable d'une famille, de la somme des recherches esthétiques d'aujourd'hui. C'est une sculpture, et cela pourra vous surprendre, mais c'est d'abord un cadre pour un foyer. Autre surprise : elle est construite en plâtre. Mais ce très ancien matériau est la source la plus économique et la plus sûre de l'isolation contre le bruit, la chaleur et le froid. Il est aussi la meilleure garantie contre l'incendie. Le plâtre joue aussi un rôle important dans un élément invisible du confort : le degré hygrométrique de l'atmosphère de la maison. 



Les techniques de construction utilisées pour Calanque 2000, en particulier la projection mécanique du plâtre pur par la machine, permettent de réaliser toutes les formes, les plus utiles comme les plus belles. Ce que les architectes de Calanque 2000, MM. Balladur et Crivelli, résument en parlant de la recherche d'une «architecture humaine », qui ne soit pas une simple combinaison de boîtes : dans Calanque 2000, il y a au contraire continuité vivante et confortable de l'ensemble de la maison au moindre détail. Par exemple, le sol de la grande pièce devient tout naturellement canapé et une cloison tout naturellement hotte de cheminée.





"Les cloisons souples de Calanque 2000 grâce aux commodités d'emploi du plâtre projeté sur formes métalliques s'adaptent à tous les besoins. Dans la grande-pièce".
La grande cheminée et sa hotte, la longue banquette canapé courbe forment un tout continu dont les dimensions et les dessins naissent du confort. Même recherche de l'intégration vivante, dans une chambre à coucher et dans la cuisine.
Les plâtres modernes, créés spécialement, permettent leur emploi dans tous les domaines de la maison, des planchers aux meubles incorporés."



Calanque 2000, la maison de plâtre -Votre Maison Octobre Novembre 1971, Texte: J.G.P.

Dans notre dernier numéro nous avons signalé rapidement cette maison qui fut à la Foire de Paris 1971 l'attraction numéro un de ce Village de France lui-même le clou de la Foire chaque année et dont la presse française et étrangère rend compte avec luxe de détails.

On conviendra que « Calanque 2000 » avait de quoi attirer l'attention du visiteur et le retenir ; par l'audace de ses conceptions architecturales intérieures et extérieures, par son matériau d'exécution : le plâtre, uniquement le plâtre, qu'il s'agisse de la construction proprement dite de la maison et de son ameublement. Cette gageure proposée par le Syndicat National des Industries du Plâtre, à MM. Balladur et Crivelli, architectes D.P.L.G. et à J.-A. Luzeau leur assistant en architecture intérieure, fut tenue par eux avec un brio exceptionnel, la compétence et la technique le disputant à l'audace et-au confort. Une impression de jeunesse, de gaieté, d'aisance s'exprimait dans cette réalisation. Il en émanait une sorte de jouvence qui triomphait certains jours du ciel parisien maussade et laissait imaginer celle qui ruissellerait sous les ciels méditerranéens, provençaux et languedociens et, pourquoi pas ?, sous ceux des Côtes de la Manche, de l'Atlantique et de l'hinterland même dans des normes extérieures architecturales revues et corrigées pour ces régions comme le prévoit le Syndicat National des Industries du Plâtre (S.N.I.P.).



Le plan arrêté par les architectes, a tenu compte des observations de M. Robert André-Vivien, Secrétaire d'Etat au Logement, soucieux de dégager la maison individuelle « d'un conventionnel dépassé afin de tenir compte des impératifs les plus évidents du monde contemporain, c'est-à-dire, entre autres, la présence d'une ou deux automobiles dans chacune des familles françaises ». D'où la très astucieuse idée des architectes de considérer le vaste garage à la fois comme le logement des automobiles mais aussi de l'incorporer à la maison pour en faire, le cas échéant, une pièce complémentaire (salle de jeux pour les enfants, salle de réunion pour les grandes activités ou réceptions familiales (1)), et dont le toit formerait une large terrasse en communication avec les chambres, éventuellement aménagé en jardin suspendu utilisable pratiquement pendant toute l'année.



Le programme de MM. Balladur et Crivelli tenait compte aussi d'un minimum d'occupation du sol en raison du prix des terrains. Leur maison comprenait donc deux niveaux sur lesquels ils répartirent les activités familiales. Dans cette optique le plâtre demeurait le matériau idéal, le plus économique, le plus sûr, le pi us confortable, le pi us adapté à l'esthétique et aux besoins contemporains. Si la «Calanque 2000» est conçue pour une famille de six personnes dont le budget serait aisé, on doit signaler que le programme prévu dans son ensemble démarrerait alentour de 40 000 F, prix probablement le plus compétitif d'une maison individuelle. Encore une fois soulignons que c'est le prix du plâtre et sa mise en œuvre par des techniques ultra modernes qui peuvent permettre des prévisions de cet ordre. Alors il n'est pas aventuré de dire ici, dans une revue qui depuis vingt ans milite pour la maison individuelle, désir d'un Français sur trois, que l'intervention de la puissante industrie du plâtre sur ce marché est de celle qui donnera à la maison individuelle une expansion populaire comme Robert-André Vivien s'en est fait le champion dans un souci d'être au sens le plus exhaustif de sa fonction le Secrétaire d'Etat au Logement de tous les Français en quête de leur toit bien à eux.



La terrasse abritée communiquant avec le séjour. Elle est traitée de telle manière qu'elle puisse être utilisée la plus grande partie de l'année, dès qu'un ensoleillement propice à son orientation la réchauffe.
De face le barbecue. Il offre un plan de cuisson et des plans de travail annexes et latéraux pour permettre de préparer de grands repas familiaux ou amicaux.



La  salle  de  séjour  comporte   une  fosse   dans laquelle on trouve une série de banquettes circulaires qui limitent la zone du coin du feu, celle de la bibliothèque, de la télévision, et forme ainsi par sa disposition générale une circulation facile et la possibilité de prendre des repas-plateaux sans interrompre la conversation ou le programme télévisé. A droite la baie de la cuisine.



Dans la salle à manger (pour huit couverts) est fixée au sol une table corolle en plâtre laqué. La pièce communique par un  passe-plats avec  la cuisine.



La cuisine communique avec le séjour par une baie sur allège. Un plan incliné permet aux paniers à roulettes d'approvisionnement, au retour du grand marché, d'atteindre sans fatigue les placards de réserve. Tous les appareils de cuisson sont encastrés dans le volume général en plâtre avec revêtements céramiques collés.



La grande salle de bains avec baignoire circulaire. La pièce est traitée en plâtre hydrofugé.



La chambre d'enfant avec son lit composite, un bureau équipé et des sièges. Un luminaire moderne adapté aux besoins de lecture et de travaux scolaires ou de loisir.

Calanque 2000 - Maison expérimentale en plâtre - Foire de Paris 71.  Architectes: Jean Balladur, A. Crivelli.  Architecture d'interieur: A. Crivelli, J.A. Luzeau.  Décoration: Madeleine De Lamotte, magazine Marie-France.  Réalisation: Syndicat National des Industries du Plâtre.  Construction: 1971

2 commentaires:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...